Sablés bretons

Après avoir fait les tuiles au parmesan, je me suis retrouvée avec 3 jaunes d’oeuf. Du coup, à la recherche d’une recette utilisant 3 jaunes et bingo, Marmiton m’a sauvé avec cette recette.

3 jaunes d’oeufs

100g de sucre

100g de beurre salé mou

175g de farine

1/2 sachet de levure

Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine et la levure et mélanger.

Ajouter le beurre salé mou et mélanger.

Former une boule avec la pâte et la conserver au frigo pendant 30 minutes (personnellement, la prochaine fois, je la laisserai toute la nuit pour pouvoir bien la travailler).

Préchauffer le four à 165°.

Étaler la pâte (pas trop fine) et découper des formes à l’emporte pièce (attention, garder la même forme pour chaque fournée afin d’avoir une cuisson uniforme). Disposez les formes sur une silpat et faire cuire entre 10 et 20 minutes suivant l’épaisseur et la taille des formes.

Laisser refroidir et déguster.

Verdict : à refaire sans hésitation. Ils étaient très bons (d’ailleurs, ils n’ont pas tenu la journée). Par contre, il faut bien surveiller la cuisson, dès que les bords sont dorés, les sortir pour qu’ils soient bien moelleux)

Tuiles au parmesan

Dans le cadre du défi du mois sur le thème de l’apéritif, je me suis tournée vers le blog d’Isabelle : Quelques grammes de gourmandises.

J’ai choisi la recette des tuiles au parmesan qui m’a fait de l’oeil.

Pour 18 tuiles (plus ou moins grandes)

3 blancs d’oeuf

75g de farine

75g de beurre demi-sel

75g de parmesan râpé

Faire fondre le beurre au micro-ondes.

A l’aide d’une fourchette, battre les blancs pour qu’ils deviennent mousseux. Ajouter la farine et le beurre fondu. Bien mélanger.

Ajouter le parmesan et mélanger à nouveau pour obtenir une pâte homogène.

Mettre le four à préchauffer à 180°.

Faire des tas sur une silpat et aplatir avec le dos d’une cuillère mouillée.

Faire cuire pendant 15 minutes (surveiller en fonction du four et de la taille de vos tuiles).

Laisser refroidir avant de déguster.

Verdict : merci Isabelle pour cette belle découverte qui permet de faire un apéritif à l’improviste. Juste un bémol sur la quantité de beurre : j’en mettrai moins la prochaine fois car ça a bien huilé ma silpat et ma grille perforée.

En attendant, ils ont été dévorés à une vitesse éclair.

Aiguillettes de canard au miel et carottes

Des aiguillettes de canard au frigo. Que va-t-on pouvoir cuisiner? Comme d’habitude, la blogosphère est présente pour m’aider et c’est sur le blog de La popotte à Lolo que j’ai trouvé mon bonheur.

Pour 4 personnes :

400g d’aiguillettes de canard

1 oignon

2CS de miel

400g de carottes

1cc d’huile d’olive

Sel, poivre


En mode dorer, faire revenir l’oignon avec l’huile d’olive. Ajouter les aiguillettes de canard et les faire dorer de tous les côtés. Ajouter le miel et bien mélanger pour le répartir sur toutes les aiguillettes puis saler et poivre.

Ajouter les carottes et un verre d’eau (environ 200ml). Mettre en cuisson rapide pendant 12 minutes.

Nous les avons mangé avec des pâtes. Chouchou n’est pas fan du sucré-salé donc forcément, il n’a pas adhéré à la recette mais moi, j’ai bien aimé.

Curry thaï de poulet

Une envie de curry et de lait de coco……mais aucune recette ne m’attire. J’ouvre donc mon livre « La bible officielle du Cookéo » et je regarde…..Oh cette recette à l’air bonne. Bon, quand je regarde les ingrédients, je me dis que tout le monde devrait aimer. Allez, c’est parti.

Pour 4 personnes

1 gousse d’ail (j’ai utilisé de l’ail semoule)

1 oignon

2 poivrons (rouge et vert)

400g de blanc de poulet

1CS d’huile d’olive

50g de pâte à curry rouge

1CS de curry en poudre

20cl de lait de coco

1 verre de bouillon de légumes

Sel, poivre


Dans le cookéo, en mode « dorer », mettre l’huile et faire revenir l’ail et l’oignon. Ajouter les poivrons et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Retirer les légumes. Ajouter le poulet et le faire dorer sur toutes ses faces. Ajouter la pâte à curry et bien mélanger.

Arrêter le mode « dorer » et ajouter le curry en poudre, le lait de coco, le bouillon et les légumes. Saler et poivrer et mélanger. Programmer une cuisson sous pression pendant 15 minutes.

Servir aussitôt accompagné de riz.

Verdict : un plat relevé juste ce qu’il faut. La belette a tout mangé (assez rapidement mais surement parce qu’il y avait des fraises et des framboises en dessert) et Chouchou a aimé. Personnellement, j’ai bien aimé. On sent bien le curry.

Salade de pâtes, poulet, chèvre, miel

Une envie de salade de pâtes. J’adore les salades composées mais celles avec des pâtes, c’est mes préférées.

Pour 5 personnes

180g de pâtes crues

200g de blanc de poulet

400g de tomates cerise

1cc d’huile d’olive

20ml de vinaigre balsamique

1cc de moutarde mi-forte

10g de miel de ronce (miel liquide)

150g de chavroux


Cuire les pâtes al-dente et les laisser refroidir.

Détailler les blancs de poulet en aiguillettes. Les faire revenir à la poêle pendant la cuisson des pâtes.

Couper les tomates cerise en 2 et les mettre dans le saladier.

Dans un bol, mélanger l’huile avec la moutarde. Ajouter le miel, puis le vinaigre, du sel et du poivre et bien mélanger.

Verser les pâtes et les aiguillettes de poulet refroidies sur les tomates. Verser la sauce par dessus et bien mélanger (j’utilise un saladier avec couvercle afin de bien mélanger).

Répartir dans les assiettes et émietter 30g de chavroux sur chaque assiette.

Déguster bien frais.

Verdict : Moi, j’ai adoré. Chouchou, a aimé mais sans plus. La belette a aimé car c’est des pâtes.

Ardéchois allégé

Une envie de gâteau mais pas envie de consommer tous mes points WW d’un coup avec une pâtisserie. Du coup, je me suis tournée sur le site de Doro et vu qu’il restait de la crème de marron ouverte, j’ai opté pour

Pour 6 parts

2 oeufs

150g de crème de marrons

50g de farine

1/2 sachet de levure

1CS de rhum

60g de compote sans sucre ajouté (j’ai utilisé celle que belle-maman nous fait et qui est excellente)

10g de sucre (j’ai utilisé du sucre blond)


Préchauffer le four à 170°.

Dans un saladier, battre les œufs avec le sucre en poudre. Ajouter le rhum, la farine et la levure et bien mélanger. Ajouter ensuite la compote de pommes. Mélanger.

Terminer ensuite par la crème de marrons et mélanger à nouveau.

Verser la pâte dans un moule (j’ai utilisé le moule rosace de Demarle mais la prochaine fois j’en utiliserai un plus petit) et enfourner pour 20 minutes.

Laisser refroidir avant de démouler.

Se déguste froid.

Verdic : meilleur le lendemain (moins spongieux). Chouchou n’est pas fan et la belette, même si elle a préparé le gâteau avec moi, ne mange pas de gâteau….. A refaire soit en changeant de moule, soit en augmentant les quantités pour qu’il soit moins plat.

Filet mignon au Maroilles et ses pâtes

Une recette que j’avais repéré dans un livre WW mais que je n’avais jamais tenté. Ne retrouvant plus le livre, je suis incapable de citer la source. Cette recette a été effectuée au Cookéo.

Pour 4 personnes

70g d’oignons surgelés

1 échalote émincée

400g de filet mignon de porc

1cc d’huile d’olive

70g de maroilles

50g de crème fraîche 4%

100ml de vin blanc

460g de pâtes cuites

En mode dorer, faire revenir l’oignon et l’échalote ainsi que le filet mignon coupé en cubes. Une fois que toutes les faces sont bien dorées, verser le vin blanc, mélanger et cuire sous pression pendant 7 minutes.

Pendant ce temps, faire cuire les pâtes (j’en avais 200g crues) en suivant les indications sur le paquet.

A la fin de la cuisson sous pression, repasser en mode dorer et verser la crème fraîche et le maroilles. Mélanger jusqu’à ce que le fromage soit bien fondu.

Verser le filet mignon et sa sauce sur les pâtes et servir immédiatement.

Cette recette a rencontré un succès fou. Je ferai juste moins de pâtes la prochaine fois car c’était très copieux.